Un maire sera jugé pour une manif devant l’usine Prevent Glass en liquidation

Le maire de Bagneaux-sur-Loing (Seine-et-Marne) va être jugé en correctionnelle pour avoir manifesté et s’être enchaîné fin 2012 à une porte de l’usine en liquidation Prevent Glass, où devaient être vendues les machines de ce sous-traitant automobile.

La justice reproche à Claude Jamet, 72 ans, une « entrave à la liberté des enchères », selon une décision consultée par l’AFP. Ce maire (DVG) et conseiller général risque en théorie une peine de six mois de prison, 22.500 euros d’amende et la perte de ses droits civiques.

« J’en ai très gros sur la patate », a réagi M. Jamet, joint par l’AFP. L’édile, qui a travaillé depuis ses 14 ans dans cette usine de verre, a « toujours soutenu » le combat des 220 salariés contre la liquidation.

Le 20 novembre 2012, il avait appelé à manifester devant les portes pour « empêcher la vente aux enchères » des machines. M. Jamet lui-même s’était enchaîné à l’une des portes et avait déclaré au commissaire-priseur et aux policiers: « Vous ne passerez pas ».

Une heure plus tard, les forces de l’ordre avaient dégagé la grille principale de l’usine, et les acheteurs avaient pu y pénétrer. Mais le commissaire-priseur avait décidé de reporter la vente, arguant que la sécurité n’était pas assurée.

Au cours de ce conflit social de plusieurs mois, « j’ai évité beaucoup de drames, j’ai empêché des gens de foutre le feu à l’usine », raconte M. Jamet. Sur les 220 salariés que comptait Prevent Glass à la liquidation, seuls « 80 ont retrouvé du boulot », selon le maire.

Il en appelle aux membres du gouvernement, notamment au Premier ministre Manuel Valls et au ministre de l’Économie Arnaud Montebourg, pour qu’ils lui expriment leur soutien.

Ironie du sort, les bâtiments de l’usine ont été récemment rachetés par M. Jamet, qui espère avec un ami investisseur la faire revivre. Leur projet : un atelier de construction de maisons écologiques à ossature en bois. « Aujourd’hui, c’est moi qui monte la garde dans l’usine », pour éviter les dégradations, souligne-t-il.

Bagneaux-sur-Loing, 1.700 habitants, est au coeur d’un territoire dont l’industrie du verre, autrefois florissante, a périclité. C’est devant l’usine Prevent Glass que Jean-Luc Mélenchon (FG) avait bouclé en 2012 sa campagne électorale pour la présidentielle.